Billet d’humeur de l’Affreux : billet Tchernobyl

Ce jour d’apaisement climatique, je reprends mon souffle en humant l’air beatus un soupçon de menthe poivrée, propice aux respirations printanières (même si, pour de vrai, à l’autre bout du monde, c’est l’été chinois). Puis, j’enfile mes sandales et file tel un rat des villes à travers les champs qui entourent ma masure provençale. Je suis Jean de Florette et je vais conter fleurette à la belle des champs, une Manon qui a élu domicile au cœur des rivières du Luberon et que j’ai bien envie de gourgandiner si vous voyez ce que je veux dire, mes coquins…

Trois-quatre valses humides plus tard…

D’un coup, sans prévenir, le sol sous mes pieds coquins se dérobe.

J’ouvre la fenêtre de mon déni et aperçoit ces horribles bâtiments enfumés qui défigurent ma région, joyau de France sur le guide du Routard de l’éternel. J’interroge un moineau vagant et lui demande ce que c’est que cette horreur tirée d’un film d’horreur (je me répète tant je suis choqué): il me répond que c’est une centrale nucléaire inventée par mes frères humains, qui pour alimenter quelques foyers citadins ont pris le parti de polluer les sols et l’air de cette si belle région… Ah, je comprends mieux mon vilain teint vers de terre, ce matin-là…

D’un coup mon esprit s’éveille et je me dis : « Ah, comme vous êtes cons, mes frères de sang ! Pour assouvir votre soif de lumières virtuelles, vous avez opté pour la condamnation à mort de cette région que, soi-disant, vous chérissez si l’on en croit l’afflux touristique et les résidences secondaires des mêmes Parisiens en ces lieux appelés à disparaître…

L’actu des séries, Chernobyl en prime, fait frémir vos petits cœurs inquiets… Vous vous dites que bientôt, la Provence, ou pire, Paris (le reste au fond, vous vous en contrefoutez) va ressembler à cette zone de non-vie de l’ex-URSS…

Cliquez sur le lien ci-dessous si vous ne croyez pas : http://www.proxiti.info/centrales_nucleaires_proches.php?o=84151&n=VITROLLES-EN-LUB%C3%A9RON&PHPSESSID=02674d3a56c1cf7da45bd3aa953da3b7

Mais pourquoi continuez-vous de voter pour des connards inconséquents, qui en plus de détruire vos terres, vous demandent de payer les dettes d’une EDF encrassée jusqu’aux moignons parce que la compagnie et ses dirigeants placés par les hommes politiques que vous avez élus n’ont pas souhaité opter pour une politique d’énergie propre ?

Cessons de nous plaindre de nos cancers galopants, conséquences de notre politique environnementale et alimentaire… Et assumons ces tristes choix, mieux, changeons nos optiques…

L’été s’annonce chaud…

L’Affreux

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :