Billet d’humeur de l’Affreux : Va pas y avoir du sport

Ce jour, d’humeur exécrable, comme souvent le lundi, mais encore pire aujourd’hui, je décide de faire l’impasse sur l’actualité bleu blanc jaune qui passionne les Français depuis près de huit mois et jeter un œil irréfléchi sur les pages sportives du Parisien. Et comme je n’y pige rien, j’en conclue à la sauvette, en bon Affreux dopé aux news sensationnelles, que j’ai raison de ne pas chroniquer les exploits des gros bras et des grands pieds de nos athlètes Français, peut-être même, vais-je relire Astérix aux jeux olympiques histoire de comprendre l’intérêt du monde pour des sponsors plus crétinisants tu clamses. Je ne rendrai pas hommage à Richard Virenque, le vélo sur pattes qui s’envoyait de l’EPO à l’insu de son plein gré ni au mythique coup de boule de Zinédine Zidane qui nous a privés de la coupe du monde en 2006 (en somme, les deux événements sportifs gravés dans ma mémoire poissonnière)… En même temps, une coupe de perdue, dix coups bas retrouvés… Bref, vous l’aurez compris, Amateurs et autres Ahuris, ça n’est pas mon jour !

Je botte sans tarder en touche.

L’Affreux

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :